Share

Méthode

Les sources des données de démographie historique

Année de publication2023
Ajouter à mes favoris

La Maddison Project Database (version 2020)

Produite par le Groningen Growth and Development Centre (GGDC) de l’Université de Groningue aux Pays-Bas, elle a été lancée en mars 2010 et s’inscrit dans la continuité des travaux entrepris dans les années 1990 et au début des années 2000 par l’économiste britannique Angus Maddison. L’objectif principal de cette base est de fournir des données économiques et démographiques sur le temps long, allant de l’époque de l’Empire romain à 2018, pour plus de 160 pays. Afin de faire abstraction de l’impact des modifications territoriales, les chiffres de cette base sont ajustés en fonction des frontières actuelles. Des exceptions subsistent néanmoins pour un certain nombre de pays et selon les périodes historiques1. La qualité et la disponibilité des données sont variables en fonction des années et des zones géographiques.

Les données historiques de la Statistique générale de la France (SGF)

La Statistique générale de la France (SGF), d’abord créée en 1833 sous le nom de Bureau de la statistique générale, prend son nom définitif en 1840. Elle devient le Service national des statistiques (SNS) en 1941, puis l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) en 1946. Dans les années 1980, près de 200 tableurs, comprenant plus de 40 000 indicateurs, ont été saisis au format numérique par une équipe de chercheurs franco-américains de l’Inter-University Consortium for Political and Social Research (ICPSR) à partir des ouvrages papiers publiés par la SGF.
Les informations délivrées par ces données sont diffusées à l’échelle des départements ou des arrondissements et portent sur diverses thématiques. Elles sont issues :

  • des résultats des recensements quinquennaux de la population ;
  • de la série « Mouvement de la population » (MVTPOP) publiée par la « Statistique générale de la France » ;
  • d’un volume de la Statistique générale de la France, « Territoire et population » ;
  • d’une série de rapports publiés par le ministère de l’Instruction publique sous les titres : « Statistique de l’enseignement primaire », « Statistique de l’enseignement secondaire » ou « Statistique de l’enseignement supérieur », portant sur quelques années comprises entre 1829 et 1906 ;
  • d’ouvrages intitulés « Résultats statistiques du recensement des industries et professions » publiés par le « Service
  • du recensement professionnel » pour ce qui concerne les données du recensement des industries2.

La géographie de la majorité des données de la SGF est évolutive, puisqu’elle repose sur les limites territoriales en vigueur à la date de chacun des recensements. Afin d’exploiter plus facilement les données de la SGF, l’Observatoire des territoires a développé un outil3 qui regroupe, normalise et documente ces indicateurs. De plus, il permet de les cartographier à partir du millésime géographique le plus proche de la date des recensements dont les données sont issues.
Plusieurs millésimes géographiques sont ainsi proposés : 1801, 1826, 1866, 1876 et 19184.

 

Les résultats fournis par l’analyse des données de la SGF doivent être interprétés en tenant compte de la qualité inégale des divers recensements réalisés au cours du XIXe siècle5 et des erreurs qui subsistent dans les tableurs diffusés, qui n’ont pas systématiquement pu être identifiées et corrigées.

La base historique des populations communales (Insee)

Elle fournit uniquement le nombre d’habitants par commune, en s’appuyant sur un zonage constant : le découpage administratif en vigueur pour l’année la plus récente. Les données mises à disposition dans cette base sont celles des divers recensements de 1876 à 2018 pour les communes de France continentale, de 1936 à 2018 pour les communes de Corse et de 1954 ou 1962 à 2018 pour les communes des Drom.

1. Maddison Angus. L’économie mondiale : statistiques historiques. Paris : Les éditions de l’OCDE, 2003, 289 p.
2. Gérard Béaur, Béatrice Marin. La Statistique Générale de la France – Présentation. In : L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne]. 17 mars 2011. Disponible sur : « http://journals.openedition.org/acrh/2891 » (consulté le 3 novembre 2021).
3. Package « sgf », développé par Mathieu Garnier pour le langage de programmation R.
4. Ces millésimes géographiques ont été construits à partir des fonds de carte publiés par le géographe Frédéric Salmon. Disponibles sur : « http://fondsdecarte.free.fr/index.html » (consulté le 3 novembre 2021).
5. Chatelain Abel. Valeur des recensements de la population française au XIXe siècle. In : Revue de géographie de Lyon. 1954, vol. 29, n° 4, pp. 273-280.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel