Share

Méthode

Comment définir la vieillesse et mesurer le vieillissement sur le temps long ? (1851-1968)

Année de publication2023
Ajouter à mes favoris

Dans les recensements de la Statistique générale de la France (SGF) du XIXe siècle, les personnes âgées, alors appelées « vieillards », sont définies comme celles étant âgées de 60 ans ou plus. Aujourd’hui, l’Insee utilise davantage le seuil des 65 ans pour définir les personnes âgées, qu’on appelle désormais « seniors ». Cette évolution de l’âge à partir duquel l’on considère qu’une personne entre dans la vieillesse traduit les évolutions socio-économiques qui sont intervenues depuis le XIXe siècle et qui ont bouleversé les conditions de vie des personnes âgées. Par exemple, au XIXe siècle jusqu’à la moitié du XXe siècle, il n’y a pas encore de système de retraite généralisé à l’ensemble de la population tel que nous le connaissons aujourd’hui et le travail ne s’interrompt donc jamais, sauf pour les plus aisés. Ainsi, les personnes âgées continuent de travailler en fonction de ce que leurs capacités physiques leur permettent d’accomplir : au début du XXe siècle, 60 % de la population masculine âgée de 70 ans était encore en activité1. Mais les évolutions sociales, notamment l’accession progressive de l’ensemble de la population à un système de retraite et les progrès de la médecine, qui permettent une augmentation de la longévité ainsi qu’une amélioration de la santé, changent les conditions de vie des personnes âgées. Le regard que la société porte sur les aînés évolue également, comme en témoigne le passage du terme « vieillards » à celui de « seniors » ou « retraités ».

Compte tenu de ces changements, il est difficile de proposer une définition de la vieillesse adaptée sur plus d’un siècle, puisque, comme nous l’avons vu, les conditions de vie des personnes âgées de la seconde moitié du XXe siècle étaient très différentes de celles des personnes âgées du siècle précédent. L’idéal serait sûrement de s’appuyer sur un indicateur évolutif, tenant compte des réalités de chaque époque pour définir un âge d’entrée dans la vieillesse, à l’instar de ce que propose Patrice Bourdelais dans Le nouvel âge de la vieillesse : Histoire du vieillissement de la population2. Toutefois, le calcul d’un tel indicateur s’avère complexe, puisqu’il implique d’étudier de manière approfondie l’évolution des conditions de vie des personnes sur le temps long. Aussi, dans le cadre de cette publication, nous avons choisi de retenir le seuil des 60 ans ou plus pour étudier l’évolution du vieillissement entre 1851 et 1968.

1. Segalen Martine. XII – Les changements familiaux depuis le début du XXe siècle. In : Dupâquier Jacques. Histoire de la population française (4) de 1914 à nos jours. Paris : Presses Universitaires de France, 1988, pp. 499-540.

2. Bourdelais Patrice. L’Âge de la vieillesse : Histoire du vieillissement de la population. Paris : Odile Jacob, 448 p

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel