Share

Méthode

Comment définir la population urbaine et rurale ?

Année de publication2023
Ajouter à mes favoris

La méthodologie permettant de calculer la population urbaine et rurale n’a pas toujours été la même au cours de la période étudiée. En 1846, une première définition de l’urbain apparaît : sont qualifiées d’urbaines toutes les communes comprenant plus de 2 000 habitants agglomérés au chef-lieu1. Par opposition, toutes les communes ne répondant pas à ce critère sont considérées comme rurales. Toutefois, cette définition comprenait certaines limites, car il arrivait fréquemment que la population agglomérée au chef-lieu ne s’arrête pas aux délimitations administratives de la commune, mais déborde sur les communes limitrophes. En 1954, l’Insee propose une nouvelle approche pour définir l’urbain : ce sont les unités urbaines. Ces dernières reposent sur la continuité du bâti (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) ainsi que sur un seuil minimal de population (au moins 2 000 habitants) et peuvent s’étendre sur une ou plusieurs communes. Le zonage en unités urbaines est remanié à chaque recensement afin de tenir compte des évolutions de la population et du tissu urbain. Il a ainsi été mis à jour pour les recensements de 1962, 1968, 1975, 1982, 1990 et 1999.

1. Dumont Gérard-François. La ruralité en France : marginale ou significative ? In : Revue Politique et Parlementaire, Colin, 2019, pp. 127-139.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel