Share

Méthode

L’analyse des données de démographie historique entre 1801 et 1968

Année de publication2023
Ajouter à mes favoris

En raison de l’évolution du découpage territorial, le traitement des données de démographie historique sur le temps long pose une difficulté méthodologique. En effet, les créations, les suppressions et les modifications des limites administratives rendent complexes les comparaisons historiques. Par exemple, comment mesurer l’évolution de la population de la Meurthe-et-Moselle avant le recensement de 1872, alors que ce département a été créé en 1871 ? Entre 1801 et 1968, le découpage territorial a évolué à de nombreuses reprises, ce qui introduit parfois des limites méthodologiques dans l’analyse de l’évolution de la population pour les départements concernés par ces changements. Par ailleurs, cela explique également pourquoi aucune donnée n’est disponible pour certains de ces départements selon les périodes étudiées.
Voici une liste des principales évolutions des limites administratives identifiées entre 1801 et 1968 dans le cadre de nos analyses :

  • création du département du Tarn-et-Garonne en 1808 ;
  • annexion du duché de Savoie et du comté de Nice en 1860 et modification du département du Var ;
  • perte de l’Alsace-Moselle, suppression du département de la Meurthe, création du département de la Meurthe-et-Moselle, création de l’arrondissement de Belfort, qui deviendra un département en 1922, et modification du département des Vosges en 1871 ;
  • réintégration de l’Alsace-Moselle en 1918 ;
  • suppression des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise, remplacés par 7 nouveaux départements : Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l’Essonne, les Yvelines et le Val-d’Oise en 1968.

Afin d’analyser des données historiques, deux approches sont généralement employées : l’approche en zonage constant ou l’approche en zonage évolutif. Parmi les données analysées dans le cadre de la première partie de cette publication, certaines s’appuient sur les limites administratives actuelles et indiquent des estimations ou tentent de recomposer la population comprise dans les départements impactés par les modifications du découpage territorial. C’est le cas de la base « historique des populations communales », diffusée par l’Insee, qui donne par exemple le nombre d’habitants dans le département du Val-de-Marne en 1876, alors que ce département n’a été créé qu’en 1968. D’autres, comme les données de la Statistique générale de la France, sont issues des recensements historiques réalisés à une date précise et s’appuient donc sur les limites administratives en vigueur à l’époque de chacun des recensements. Dans le cadre de nos travaux, l’approche en zonage constant et l’approche en zonage évolutif sont toutes les deux utilisées, en fonction de la façon dont sont construites les sources de données.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel